Groupe de Paroles

CAFE-DEBAT SUR LE THEME DE LA MALADIE D'ALZHEIMER
Décembre 2014

Vendredi 5 décembre 2014, nous avons accueilli à la Maison de Retraite l'Equipe Mobile de Gérontologie(E.M.G.) lors d'un café-débat organisé par le Comité Départemental d'Education pour la Santé(C.O.D.E.S).

Ce temps d'échanges était proposé aux familles, aux résidants ainsi qu'au personnel de l'institution. L'Equipe Mobile s'était déplacée en nombre et nous avons eu le plaisir de rencontrer le Dr BULTINGAIRE responsable de l'E.M.G, Mr RICHAUD Neuropsychologue ainsi que Mme LEMOINE Infirmière spécialisée en Gérontologie.C'est Mr ARNAUD directeur du C.O.D.E.S qui avait organisé cette rencontre et en a assuré le bon déroulement.

Après une présentation complète de la maladie et de ses différentes phases, de nombreux points ont été abordés de façon interactive. Les principaux sont ci-dessous exposés.

Tout d'abord, le diagnostic différentiel semble difficile à réaliser. Les hypothèses concernant cette pathologie restent nombreuses. Il n'existe pas de traitement curatif, seulement des traitements symptomatiques. Toutefois, la prévention comme les activités physiques, cérébrales, etc, semblent porter ses fruits.

Plusieurs conseils ont été formulés:
• Tout d'abord, l'intérêt d'être sincère envers le patient, comme le précise le Dr BULTINGAIRE, si toutefois celui-ci ne s'était pas opposé au fait de connaître la réalité sur sa pathologie. Selon ce médecin « la vérité est dure à entendre mais moins dure que l'incertitude ». Cette sincérité vise, semble-t-il également à maintenir ouvertes les portes du dialogue et autorise le patient ou le proche à poser ses questions et faire part de ses inquiétudes à son médecin ou à sa famille. De plus, cette information « change le comportement de la famille et le patient s'appuie sur le comportement de celle-ci »souligne Stéphane RICHAUD.
• Ce neuropsychologue a également insisté sur le fait que  « la meilleure stimulation cognitive, en dehors des ateliers cognitifs, c'est le langage ». Par exemple, donner le mot que la personne cherche plutôt que de la laisser chercher et la mettre en situation d'échec. Voilà, semble-t-il pour les familles et les professionnels une information intéressante.
• Les personnes atteintes de cette pathologie ont besoin de revalorisations importantes. Face à leurs changements comportementaux, elles craignent le regard des autres, la perte de contrôle de leur propre existence...
• L'intelligence émotionnelle reste préservée longtemps. Les malades ressentent de façon très forte les émotions de leurs proches.

Voilà un petit compte-rendu de ce café-débat. Le personnel de la Maison de Retraite de Thoard remercie le C.O.D.E.S ainsi que l'Equipe Mobile de Gérontologie pour cet éclairage sur une pathologie très complexe.
Les consultations de l'E.M.G et et celles de Mémoire de proximité se déroulent dans les locaux des hopitaux de Digne et de Manosque.
Vous pouvez les contacter au 04 92 30 19 93
Nous rappelons les activités d'un autre partenaire départemental: France Alzheimer 04.

Groupe de paroles
> Les comptes rendus
Secrets des anciens
> Recettes & savoirs-faire